• Rechercher :
           Accès Privé
 
      Diminuer les typographies du siteAgrandir les typographies du site
Dyspraxie

Nature des troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales communément appelés « dyspraxie ».

Ils portent sur le développement moteur, c’est à dire sur l’organisation des gestes et/ou l’acquisition des coordinations sensori-motrices et /ou des fonctions visuo-spatiales. Ils apparaissent dès les premiers stades du développement et se manifestent par des difficultés à adapter son geste à un objectif, à réaliser un geste ou à le reproduire, ce qui entraine une maladresse importante et peut être à l’origine d’une dysgraphie.

Manifestations
Difficultés à s’habiller, à se moucher …
Difficultés à assembler différents éléments d’un puzzle, à faire son cartable …
Difficultés d’utilisation et de manipulation d’objets et d’outils : mettre la table, se servir à boire,  se coiffer, lacer ses chaussures, utiliser une clé, écrire lisiblement et/ou rapidement, tracer des traits, jouer un instrument de musique, jouer aux billes …
Difficultés à réaliser des gestes symboliques comme faire signe de se taire …
Difficultés visuo-spatiales ne permettant pas un bon repérage dans l’espace, en particulier pour se déplacer dans des lieux peu familiers, pour se repérer sur un plan, ou dans l’espace de la feuille du cahier, dans les pages d’un livre ou d’un dictionnaire, pour lire un graphique, des tableaux …

Répercussions
Manque d’autonomie dans la vie quotidienne.
Scolarité très difficile particulièrement dans un certain nombre de matières enseignées comme :
- la géométrie du fait d’une manipulation inadaptée des instruments comme le compas, l’équerre …
- les matières scientifiques, technologiques, sportives et artistiques.
Participation limitée aux activités ludiques.
- Mauvaise organisation au quotidien :
- difficultés dans l’utilisation des manuels scolaires ;
- difficultés pour organiser les allers et retours de la feuille au tableau, notamment au CP.
Lenteur.
Grande fatigabilité.
Mauvaise estime de soi souvent renforcée par une incompréhension des adultes.
Isolement social.
Risque de dépression grave ou de repli sur soi qui peuvent être confondus avec des troubles du comportement.
Dysgraphie persistante à l’âge adulte ce qui génère une vraie gêne.
Difficultés d’apprentissage des savoir-faire professionnels d’autant plus sévères que l’échec scolaire ne leur laisse souvent ouvertes que des professions dites manuelles ou pratiques pour lesquels ils sont particulièrement incompétents.
Difficultés à se déplacer dans le cadre du travail et des loisirs du fait des difficultés d’organisation spatiale.