Faire-valoir ses droits

Selon le code du travail, aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement, sanctionnée ou licenciée en raison de son état de santé ou de son handicap (à l’exception d’une inaptitude constatée par le médecin du travail).

Le travailleur handicapé doit percevoir une rémunération égale à au moins le SMIC ou si elle est plus élevée, la même rémunération que celle accordée, pour un travail égal, à un salarié valide. Avec une reconnaissance de travailleur handicapé délivrée
par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), le Dys peut être aidé à travailler en milieu ordinaire et peut bénéficier de dispositions spécifiques visant à favoriser son insertion professionnelle (aides financières et services apportés aux entreprises)

http://www.agefiph.fr