• Rechercher :
           Accès Privé
 
      Diminuer les typographies du siteAgrandir les typographies du site
Glossaire

AGEFIPH
Association nationale pour la Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées.

AVS
Auxiliaire de Vie Scolaire.Il existe troistypes d’AVS (Auxiliaires de vie scolaire) :
les AVS-I : les Auxiliaires de vie scolaire individuels.
La demande d’AVS-I est à formuler par les parents auprès de la MDPH, elle fait partie du projet personnalisée de scolarisation -PPS-.
La CDAPH attribue un nombre d’heures hebdomadaire pour l’enfant sous réserve de disponibilité. L’affectation de l’AVS se fait par l’Education Nationale.
Son rôle auprès de l’enfant est de lui permettre de suivre sa scolarité tout en veillant à l’autonomie de l’enfant : adaptation de documents, aide à l’organisation, reformulation de consignes …
les AVS-Co : les Auxiliaires de vie scolaire collectifs.
Ils sont rattachés à des classes ou dispositifs de scolarisation collective (CLIS ou ULIS) ; les parents n’ont donc pas à faire de demande. Ils peuvent aider l’enseignant à préparer ou adapter certains cours pour les élèves ou accompagner un enfant pendant le temps de scolarisation en classe ordinaire par exemple.
Les AVS doivent avoir reçu une formation.
– les AVS-M : les Auxiliaires de vie scolaire mutualisés

CDAPH
Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées.

CENTRE RÉFÉRENT
Plateau de consultation multidisciplinaire permettant d’apporter un diagnostic précis.
Est rattaché à une équipe hospitalière universitaire.

CFA
Centre de Formations d’Apprentis.

CLIS
Classe d’Intégration Scolaire.

EA
Entreprise Adaptée.

ENSEIGNANT RÉFÉRENT
Il joue le rôle de courroie de transmission entre l’équipe de suivi de scolarisation de l’élève et l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH pour favoriser le parcours scolaire de l’enfant et saisir la MDPH si nécessaire. Il est le correspondant privilégié des parents.
C’est lui qui est en charge de réunir, conseiller et animer l’équipe de suivi de scolarisation.
Il n’occupe aucune position hiérarchique vis à vis des écoles

ESAT
Établissement et Service d’Aide par le Travail.

ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE DE RÉFÉRENCE
Établissement public ou privé sous contrat de son secteur auquel chaque enfant est naturellement rattaché. Celui-ci constitue son établissement scolaire de référence.
Il est possible d’obtenir une dérogation quand l’établissement ne peut proposer les aménagements nécessaire à la scolarité de l’élève handicapé.

Dans ce cas, il faut envisager, soit :
– de le scolariser dans un établissement proposant une CLIS (Classe d’Intégration Scolaire) ou une ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire);
– de lui assurer une enseignement à domicile (cours particuliers) ou à distance (CNED);
– d’intégrer un établissement sanitaire ou médico-social (mais dans ce cas il doit être inscrit dans un établissement scolaire).

FIPHFP
Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique.

FONCTIONS COGNITIVES
Elles représentent les processus cérébraux par lesquels l’être humain acquiert l’information, la traite, la manipule, la communique, et s’en sert pour agir.
Elles incluent la perception, l’attention, la mémoire, les fonctions exécutives, le langage oral, le langage écrit, le calcul, la représentation dans l’espace et le temps, le geste, le raisonnement, les émotions, la capacité à se connaître, à interagir avec autrui.

 
IME

Institut Médico-Éducatif.

L’ÉQUIPE DE SUIVI DE SCOLARISATION
C’est elle qui est chargée de suivre et de vérifier la bonne mise en œuvre du Projet Personnalisé de Scolarisation. Elle est composée des parents, enseignants, rééducateurs, médecins…. Elle se réunit une fois par an et peut faire des propositions d’évolution ou de modifications du PPS à l’équipe pluridisciplinaire qui a élaboré le PPS.

LOI DU 11 FÉVRIER 2005
La loi du 11 février 2005 est l’une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975.
Les toutes premières lignes de la loi rappellent les droits fondamentaux des personnes handicapées et donnent une définition du handicap : “Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant”.

MDPH
Maison Départementale des Personnes Handicapées.

PAP
Plan d’Accompagnement Personnalisé.

PMI
Protection Maternelle Infantile.

PPS
Projet Personnalisé de Scolarisation.
Chaque enfant dont le handicap est reconnu bénéficie d’un Projet Personnalisé de Scolarisation (P.P.S) qui organise sa scolarité et définit des mesures d’accompagnement.
C’est à partir de ce projet que la CDPAH se prononce sur l’orientation de l’élève et sur d’éventuelles mesures d’accompagnement.
Ce sont les parents qui ont l’initiative du PPS et doivent en faire la demande à la MDPH.

RASED
Réseau d’Aide Spécialisées aux Élèves en Difficulté.

SESSAD
Services d’Éducation Spéciales et de Soins à Domicile.

TROUBLES COGNITIFS SPÉCIFIQUES
Il s’agit d’une déficience d’une ou plusieurs fonctions cognitives sans déficience intellectuelle globale. La sévérité du trouble et l’association potentielle de plusieurs troubles varient d’une personne à l’autre.

ULIS
Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire.

UPI   (voir rubrique ULIS qui remplace UPI)
Unité Pédagogique d’Intégration