• Rechercher :
           Accès Privé
 
      Diminuer les typographies du siteAgrandir les typographies du site
Orthophonistes: la FFDys auditionnée par le Ministère de la santé

Le ministère de la santé par l’intermédiaire de l’ONDPS (Observatoire National des Professions de Santé) conduit une mission sur le métier d’orthophoniste.

Le but de cette mission est de connaître les modes d’exercices actuels des orthophonistes, leur répartition sur le territoire, leurs interactions avec les autres professionnels de santé, les besoins du pays, les évolutions à prévoir.

Cette mission démarrée en février doit  présenter ses conclusions au Gouvernement en novembre 2011.

Dans ce cadre, les professionnels sont consultés, mais aussi les institutions concernées par l’orthophonie et les associations de patients qui y font appel.

C’est dans ce contexte que la FFDys a été interviewée le 11 mars 2011.

Les points sur lesquels ont insisté les représentants de la FFDys :

–      Pas de prise en compte financière des déplacements des orthophonistes lors des réunions de bilan ou lors des suivis des PPS ou des PAI dans les établissements scolaires.

–      peu de réseaux spécifiquement dédiés aux troubles des apprentissages, alors que ces réseaux permettent de coordonner les différents professionnels qui prennent en charge un jeune ou en enfant. Or la coordination est essentielle pour la qualité de la prise en charge. De plus des réseaux pourraient permettre aux parents d’identifier des professionnels spécialisés dans la prise en charge des dys.

–      Le souhait de certaines MDPH qui veulent avoir des bilans venant des centres référents alors que les temps d’attente pour avoir un RDV peuvent être de 6 à 12 mois. Certains libéraux sont compétents pour établir ces bilans. L’utilisation des professionnels de réseaux pourrait, si leurs bilans étaient reconnus par les MDPH accélérer les diagnostics et permettre une prise en charge adaptée plus rapide.

–      Une grande disparité sur le territoire entre départements ruraux et grandes villes, voire même entre départements de l’île de France sur la présence d’orthophonistes connaissant les troubles DYS.