• Rechercher :
           Accès Privé
 
      Diminuer les typographies du siteAgrandir les typographies du site
L’ELYSEE REPOND A LA FFDYS

Suite à la Conférence Nationale du Handicap de Juin 2011, la FFDys a écrit à Nicolas SARKOZY. Nous avons reçu une réponse de l’Elysée :

« Le Président de la République a bien reçu la lettre que vous lui avez adressée concernant l’accompagnement des enfants souffrant de troubles cognitifs spécifiques et des apprentissages, plus communément dénommés « DYS »

(…)

La situation spécifique des élèves atteints de troubles DYS, reconnue par les lois du 11 février et du 23 avril 2005, a fait l’objet d’une attention toute particulière au cours de ces dernières années.

C’est en ce sens que le ministre de la Santé a lancé en avril 2009 une grande campagne de sensibilisation aux difficultés et troubles des apprentissages chez l’enfant à partir de 5 ans.

(…)

Par ailleurs, le ministre de l’Education nationale s’est également pleinement saisi de cette problématique, identifiant différentes marges de progression. Ainsi la formation des enseignants inclut-elle désormais un volet spécifique sur les troubles de l’apprentissage, pour donner aux professeurs les moyens de reconnaître et d’accompagner ces difficultés.

De plus, le Gouvernement a engagé une réflexion afin de progresser sur les supports pédagogiques et d’optimiser l’aménagement des épreuves d’examen.

Comme il l’a rappelé en juin dernier, le Président de la République est donc très attentif aux questions relatives à la scolarisation des élèves présentant des difficultés, qu’elles soient ou non qualifiées de handicap.

(…)

Dès lors, je n’ai pas manqué de faire part de vos remarques et de vos propositions à Monsieur Luc CHATEL, ministre de l’Education nationale, de la jeunesse et de la vie associative, ainsi qu’à Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, en leur demandant d’en prescrire un examen attentif et de vous répondre directement.