• Rechercher :
           Accès Privé
 
      Diminuer les typographies du siteAgrandir les typographies du site
La position de la FFDYS par rapport au PAP

Le journal Libération a publié  l’article suivant

Vers une exclusion des enfants dyslexiques du champ du handicap ?

Par Elsa Maudet

http://www.liberation.fr/…/vers-une-exclusion-des-enfants-d…

La Fédération française des Dys s »est mobilisée et est intervenue, notamment auprès du ministère de l’éducation nationale en octobre 2015, pour signaler les dérives sur la mise en place du PAP qui sont de deux ordres :

– des enfants sont rejetés des MDPH alors que leurs besoins relèvent d’un plan de compensation du handicap : financement de matériel, financement de rééducations non prises en charge par la Sécurité Sociale, interruption de l’activité professionnelle d’un parent … Leurs besoins ne se limitent pas à des aménagements pédagogiques mais touchent leur vie quotidienne et pourtant le PPS leur est refusé avec préconisation de PAP

– des PAP ne se mettent pas en place avec de grandes disparités selon les académies : demandes de bilans injustifiés, refus de diagnostics par le médecin scolaire, absence de médecin scolaire, non mise en place par les enseignants …

Voir l’interpellation du ministère :

La FFDys interpelle l’Education Nationale


la FFdys a fait appel au défenseur des droits dénonçant «~un dispositif qui ne permet pas aux équipes pédagogiques de réagir rapidement pour mettre en place des adaptations nécessaires pour les élèves en difficulté. Le continuum souhaité par la loi, d’une prise en charge de la maternelle au lycée, sans rupture, se voit rompu par une mise en œuvre complexe au sein de laquelle le médecin de l’éducation nationale qui doit valider la décision de mise en place du PAP, constitue un «~goulet d’étranglement~».

La FFdys porte la colère de parents et des associations qui s’expriment pour dénoncer ces dérives et continue à soutenir une réponse adaptée à chacun en fonction de ses besoins.